lundi 11 août 2014

Anthologie La Nature avant tout


De même que je l'avais fait l'année passée, j'ai collaboré à l'anthologie 2014 des Dossiers d'Aquitaine. Celle-ci a pour titre La Nature avant tout et comprend environ cent-soixante pages de poèmes, confiés par plus de cent auteurs. J'y publie un texte que certains d'entre vous connaissent déjà, intitulé La Malnoue. Il s'agit d'un poème écrit en terza rima et en alexandrins, et inspiré par l'univers de Claude Seignolle.

Vous pouvez vous procurer cette très belle anthologie à cette adresse

mardi 5 août 2014

Publication de deux textes

Étant dans la dernière ligne droite avant la remise de mon mémoire, je suis malheureusement très peu disponible en ce moment pour mon blog, et pour l'écriture en général. Je me dois néanmoins de rédiger un billet à l'occasion de la publication de deux de mes textes, disponibles depuis aujourd'hui. Coïncidence : non seulement ils sont publiés simultanément, ils ont aussi été écrits à la même époque, puisqu'ils datent tous deux du mois de mai dernier.


Le premier est une courte nouvelle, intitulée Robin et la lente magique. Dès le titre, vous devinez qu'il s'agit d'une bafouille vaguement humoristique, comme j'en ai écrites plusieurs récemment. Ce texte, volontairement sordide, met en fait en scène certains personnages que j'ai créés pour une série de longues nouvelles (dont je ne désespère pas d'obtenir un jour la publication). Celles-ci étant assez sombres, j'ai eu l'envie de composer ce bref récit, beaucoup plus léger et farfelu, afin d'exploiter différemment leurs protagonistes.

Ce texte a été publié dans le fanzine ParadoXe ; j'en suis particulièrement heureux car il s'agit d'une publication belge, qui me permet donc d'être lu prioritairement par mes compatriotes. Ce périodique est né de l'initiative de l'association sans but lucratif bruxelloise C.R.E.Y.D.A. ; ses numéros paraissent trimestriellement. Ma nouvelle a en revanche été publiée dans son troisième numéro hors-série, disponible à la lecture en ligne via la plateforme Calaméo. Je vous invite à la découvrir, et me dois de remercier au passage l'éditorialiste de ParadoXe pour la présentation élogieuse dont il me gratifie.


Ma deuxième publication du jour concerne quant à elle un poème. Il est un peu particulier car il a été écrit en tétrasyllabes, un mètre que j'emploie fort peu. Intitulé Départ pour le sabbat II, il appartient bien sûr à ma série des « histoires de sorcellerie ». C'en est la cent-quarante-huitième.
Ce texte reprend le titre de ma cinquante-cinquième histoire, écrite il y a près de deux ans. C'est une tendance nouvelle du projet : je commence à revenir sur des idées déjà exploitées afin de les ré-aborder différemment, créant de la sorte des micro-séries s'articulant autour d'un même motif. Vous en découvrirez sans doute prochainement d'autres exemples.

Bref. Ce poème a été publié au sein de l'Anthologie des Anonymes, un projet très récent mais qui me paraît réellement prometteur. Son objectif est de rassembler sur un blog des poèmes de tous horizons, écrits pour la plupart par des auteurs presque anonymes, et ce de manière à promouvoir la poésie contemporaine. Je ne peux qu'encourager une telle ambition et espère que mon texte (que vous pouvez lire sur cette page) contribuera à faire connaître cette initiative.


Bonne lecture !