dimanche 23 mars 2014

Concours de devinettes végétales de la FCPN

J'ai récemment participé à un concours de poésie original, organisé par la Fédération des clubs CPN (Connaître et Protéger la Nature) dans le cadre de sa campagne intitulée Chemins : j'aime la nature sur les bords et en collaboration avec la revue La Garance voyageuse et la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Celui-ci proposait la rédaction de devinettes végétales sous la forme de poèmes ; un thème qui m'a bien sûr inspiré !

Les résultats ont été dévoilés ce vendredi : le petit dizain décasyllabique que j'avais fait concourir n'a pas été distingué parmi les 218 textes reçus (ceux des six lauréats sont à découvrir sur cette page) mais je vous invite tout de même à le découvrir dans la compilation éditée par les organisateurs. Celle-ci, joliment mise en page, est à télécharger au format PDF ou à consulter en ligne via la plateforme Calaméo. Mon poème se trouve à la page 64.

Celui-ci s'intitule Le Peigne de sorcière et constitue ma vingt-quatrième « nouvelle histoire de sorcellerie ». Il vous rappellera sans doute Bévue, publié dans le onzième numéro d'Absinthe, dont il reprend l'idée centrale. S'inspirant d'une expression purement belge, il est possible que ma devinette reste obscure à certains lecteurs ; j'espère qu'ils n'en apprécieront pas moins ses vers...


PS : Le Tournoi des Nouvellistes, c'est fini pour moi. Ma nouvelle Les Neuf-Doigts a été éliminée vendredi en quart de finale de sa quatrième édition, face à L'Hydre du LERNE d'Olivier Jarrige. Mes félicitations à mon triomphant adversaire ; je lui souhaite en outre bonne chance pour la suite de la compétition !

lundi 17 mars 2014

Absinthe n°12

Hier a paru le douzième numéro du webzine mensuel Absinthe, consacré cette fois au thème des « groupuscules de l'ombre ». J'y ai contribué avec deux poèmes, issus de ma série des histoires de sorcellerie.

Le numéro est à télécharger au format PDF ou à lire en ligne via la plateforme Calaméo.

Mon premier poème est intitulé La Sorcière aux ballerines et est déjà connu de certains d'entre vous, puisqu'il fait partie des cent premiers : ceux ayant été postés sur ce blog avant de tenter leur chance en fanzines, revues et anthologies. C'en est le cinquante-septième, composé de onze quatrains d'octosyllabes.

Le second est en revanche un inédit issu des nouvelles histoires de sorcellerie. Cent-sixième dans l'ordre de rédaction, il s'intitule Double Vie et date de l'été dernier. C'est un dizain décasyllabique comme je continue d'en écrire beaucoup et qui est précédé, selon ma nouvelle manie, de deux exergues.

dimanche 16 mars 2014

Griffes et Décrépitude

Ça y est ! Deux ans se sont écoulés depuis que je vous ai pour la première fois parlé de cette publication, mais elle est désormais là. Le troisième numéro de Nocturne, les charmes de l'effroi est sorti cette semaine. Comme annoncé, il est sous-titré Griffes et Décrépitude — thème autour duquel il s'articule — et inclut l'une de mes nouvelles : La Nuit du sabbat.

La couverture est signée Céline Simoni, déjà en charge de celles des deux précédents numéros.

Pour rappel, ce fanzine constitue une anthologie thématique d'une petite centaine de pages (nonante-deux pour être exact), vendue en version papier à six euros. Griffes et Décrépitude contient huit nouvelles et un article. Voici son sommaire complet ; des extraits de chaque texte sont disponibles ici, pour les curieux.

Ainsi que l'indiquent son titre et son incipit (que vous pouvez découvrir via le lien ci-dessus), ma nouvelle aborde la thématique des sabbats de sorcières, déjà bien présente dans ma bibliographie. Il faut cependant savoir que j'ai rédigé La Nuit du sabbat bien avant de commettre tous ces textes, alors que mon projet poétique des « 100 histoires de sorcellerie » n'en était encore qu'à ses premiers balbutiements.

À ce stade, mon inspiration principale quant à ce motif était un grand classique de la littérature belge : La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au Pays de Flandres et ailleurs de Charles De Coster, qui présente une très intéressante scène de sabbat dont j'ai repris certains éléments dans ma nouvelle. Également, ce texte fait — explicitement, cette fois — référence à la formidable chanson Mephisto de Brigitte Fontaine et Areski Belkacem.

Il s'agit bien sûr d'un récit déjà ancien, que j'aborderais très certainement fort différemment si je devais le réécrire aujourd'hui, nonobstant j'en reste assez satisfait. C'est en tout cas une marche importante dans l'escalier de mon œuvre ; je suis donc très heureux que vous puissiez la découvrir et remercie chaleureusement Sébastien Mazas, qui a rendu cela possible par son travail d'éditeur.


Une dernière chose : si cela peut vous aider à vous faire une idée de cette publication, sachez que j'ai publié des critiques de ses deux précédents numéros (
Encre et Ténèbres et Toiles et Démencesur ce blog.

N.B. : Griffes et Décrépitude est en vente sur Amazon.fr et chaPitre.com, ainsi qu'en commande chez votre libraire.

samedi 15 mars 2014

Quart de finale du Tournoi des Nouvellistes

Suite à ma victoire d'une très courte tête lors de mon huitième de finale (ma nouvelle a remporté le vote du jury mais pas celui du public, qui lui a préféré celle de Mémoire DuTemps), Les Neuf-Doigts entre aujourd'hui en lice pour un second match au Tournoi des Nouvellistes. Ma petite Miley y est opposée à nul autre que Hercule, ou du moins à une version bien particulière de ce personnage...

Mon adversaire de ce tour est Olivier Jarrige, qui signe un récit de science-fiction intitulé L'Hydre du LERNE. Cela promet d'être un duel intéressant, car ce texte m'avait laissé une fort bonne impression lors du premier tour (le détail de mon opinion est lisible dans les commentaires, sur le blog de Nouveau Monde).

Les nouvelles et le module de vote sont disponibles sur cette page ; le match se clôturera vendredi prochain à minuit. Bonne chance à mon concurrent et, à vous, bonne (re)lecture !

N.B. : Ceci n'est pas un appel aux votes de complaisance ou de sympathie. S'il vous plaît, jouez le jeu et lisez impartialement les deux nouvelles si vous voulez participer à l'élection de la gagnante. Merci.